L’autre matin,  je cherchais comment décrire mon ras le bol de la peinture et ça m’est venue comme une évidence… peindre toute seule une maison de 160 m2, ben, c’est comme accoucher, tu attends fébrilement que le travail puisse commencer, tu parcours les forum de bricolage à la recherche de la meilleure sous-couche, tu  prépares le matériel trois mois avant , tu es euphorique quand arrive le jour J, au début, tu trouves ça plutôt facile, tu fais la maline en laissant penser qu’éventuellement, tu pourrais le tenter sans la péridurale, et puis, après un mois et demi de rouleau  6j/7 (ben, oui, faut bien s’occuper des gamins le mercredi) équivalent, à la louche, à trois heures de contractions, ben, on a beau te dire que le plus dur est fait, qu’on voit les cheveux, ben, le marmot, t’en veux plus et tu es prête à vendre ton dernier jean taille 38 pour te payer une mère porteuse…

Voilà à peu près l’état d’esprit du week-end dernier.  Je me suis donc octroyé une petite pause (bon, à la place de la peinture, j’ai fait du ménage… faut pas rêver non plus !) et j’ai attaqué la cinquième chambre, qui est presque terminée. Il ne reste plus « d’urgent »  qu'une salle de bains, un mini wc et deux pans de murs riquiqui. On va y arriver… ou on prendra les forceps !

 

 

accouchement_ma

Bon, sinon, ça avance... terrassement terminé ce soir, j'attends les couvreurs et les charpentier pour les finitions cette semaine, et la semaine prochaine, les Starsky et Hutch de la plomberie seront normalement de retour  ! Des photos très bientôt, attention, ça va piquer les yeux tellement c'est beau...